Le floc est réalisé en mélangeant 1/3 d’armagnac de l’année précédente à 2/3 de moût, jus de raisin issu de la première pression.

Utilisé avant fermentation, il est récolté sur des parcelles à rendement limité en pleine maturité afin d’obtenir un maximum de sucre.

Les raisins proviennent des mêmes cépages que ceux qui ont fourni l’armagnac.

Un an à un an et demi de garde sont nécessaires avant d’obtenir un produit fini titrant généralement 17,5º.